SOMMAIRE : 

ÉVÉNEMENTS
• Style & Colour Trophy
• American Crew
• Beauté Sélection Nantes
• Haute Coiffure Française

CULTURE
• Expo, mode, événement...

SALONS
• Esprit loft, verrière...

PARCOURS
• Nicolas Goudeau

CHALLENGES
• Roulez gazelles !

MARCHÉ
• Hair Prod : de l’ombre à la lumière

THÉ OU CAFÉ ?
• Éric Pfalzgraf

DÉFILÉS
• Audace chromatique

NOUVEAUTÉS PRODUITS

STUDIO
• Haute en couleur

DÉCRYPTAGE TENDANCES
• La queue de cheval sophistiquée

STEP BY STEP
• Le carré blond argenté

ENQUETES
• Transformer sa notoriété Instagram en business !
• Augmenter les prix, une question de survie !
• Couleurs flashy : un potentiel à exploiter

FICHE TECHNIQUE
• Aide Preciseo

CARNET DE SOIRÉES
• J-M. Faretra chez L.Gabillet ; Bonhomme ; Toni&Guy Passy ; Didact ; Intercoiffure ; Saint Algue, Intermède & Co… ; American Crew ; Alexandre de Paris; Style & Colour Trophy

LES ACTUALITÉS COIFFURE

82 résultats pour votre recherche

Les salaires minimums coiffure relevés au 1er janvier

Avec l'extension de l’avenant n° 42, selon le niveau des postes, les salaires de référence augmentent de 25 à 50 euros dans la coiffure. Ainsi le coiffeur débutant voit son salaire minimum brut pour 35 heures passer de 1508 euros à 1534 euros, et la manager échelon 1 voit le sien passer de 1911 euros à 1950 euros.

Taxe rose dans la coiffure : le retour !

La coiffure est devenue la victime médiatique préférée des dénonciateurs de la « taxe rose ». C’est-à-dire le fait (avéré dans de nombreux cas) de faire payer les femmes plus cher que les hommes un même produit ou service. Une nouvelle pétition attaque injustement la coiffure, qui maltraiterait les femmes...

STOP aux salons illégaux!

L’Unec (Union nationale des entreprises de coiffure) lance une pétition pour alerter les pouvoirs publics sur la multiplication alarmante des salons illégaux. Le syndicat patronal s’indigne de règles de plus en plus nombreuses pour les salons légaux tandis que certains n'en respectent aucunes...

Bernard Stalter élu à la présidence de la CNAMS

Après sa réélection à la tête de l’Unec (Union nationale des entreprises de coiffure) en juin, Bernard Stalter a été élu à la présidence de la Confédération nationale de l’artisanat des métiers de service et de fabrication (CNAMS), une des composante de U2P, le grand syndicat des métiers. Il est également président de l’Assemblée permanente des chambres de métier (APCMA).