L’Institut Hairskin par Franck Provost

25/11/2019 Santé/Technologie
Santé/Technologie L’Institut Hairskin par Franck Provost

Un an après le rachat de la marque Hairskin, le groupe Provalliance met en avant l’offre onco-esthétique à destination des femmes touchées par les cancers, mais aussi pour toutes les formes d’alopécies féminines provisoires ou définitives. Sous la houlette de Bernard Darniche et Kamila Kerbastard les dirigeants historiques de la marque, avec Jean-Claude Seintier aujourd’hui décédé, est lancé ce mois de novembre l’Institut Hairskin par Franck Provost. Au-delà de l’adresse parisienne, l’enseigne est destinée à se déployer partout en France en formant les coiffeurs à cette spécialité. Bernard Darniche, champion automobile et chauve à 23 ans est engagé depuis 1976 dans le travail de l’image de soi, au début à destination des hommes : « A l’époque, les blagues, y compris de la presse, sur ma calvitie j’y avais le droit au quotidien. J’ai vu à quel point ce pouvait être important pour l’image de soi même si j’ai fait avec ! » La philosophie de l’institut : soigner son image, c’est aussi se soigner soi-même. Un point essentiel et désormais reconnu dans nombre de pathologies dont le cancer, d’autant que certaines femmes, au-delà de l’image, ne veulent tout simplement pas que leur maladie devienne un sujet qui s’impose visuellement à son entourage. Au-delà de la perruque, ce métier nécessite un travail sur la psychologie mais aussi une expertise technique pour le suivi lors de la chute, de la repousse et tout du long de la maladie pour l’entretien mensuel de la perruque et les soins au cuir chevelu. Les nouvelles règles de remboursement permettent de proposer des perruques de bonne qualité, y compris en premiers prix désormais fixés à 350 euros en classe 1. Et Kamila Kerbastard d’expliquer : « Dans un premier temps, nous allons pouvoir déployer notre savoir-faire en transmettant nos techniques, pour éviter aux clientes en région de se déplacer à Paris pour leur suivi. Puis à court terme, nous prévoyons un développement des Instituts Hairskin à d’autres villes ».

À LIRE AUSSI

NatéoSanté purifie moncoiffeur.fr

Moncoiffeur.fr, réseau de 90 salons de coiffure et NatéoSanté, fabricant français de purificateurs d’air, viennent de conclure un accord pour sensibiliser les salons à l’utilité de ces dispositifs améliorant la qualité de l’air pour les clients et les collaborateurs.
15/11/2019 Santé/Technologie

Jean Louis David adopte le Ghd Oracle

Le nouveau boucleur professionnel Ghd Oracle va entamer sa carrière chez Jean Louis David grâce à un accord d’exclusivité de 6 mois.La boucle ou l’ondulation, selon l’inclinaison donnée, sont créées en un seul passage entre les 4 plaques de céramique en U.
06/08/2019 Santé/Technologie

Les persulfates oxydants sur la sellette

Restreindre l’usage des persulfates, le sujet rebondit suite à une recommandation de l’Anses. Une étude conclut que le risque lié à l’utilisation des persulfates contenus dans les colorations d’oxydation et décolorations classiques est avéré dans près de 1000 cas entre 2001 et 2015 en France.
21/06/2019 Santé/Technologie