Les salaires minimums coiffure relevés au 1er janvier

04/01/2019 Profession/réglementation
Profession/réglementation  Les salaires minimums coiffure relevés au 1er janvier

La grille des salaires coiffure change en ce début d'année. Selon le niveau du poste, les salaires de référence augmentent de 25 à 50 euros. Ainsi le coiffeur débutant voit son salaire minimum brut pour 35 heures passer de 1508 euros à 1534 euros, et la manager échelon 1 voit le sien passer de 1911 euros à 1950 euros, hors ancienneté. Le salaire de base d’une technicienne passe de 1560 euros à 1587 euros. Toujours en janvier, le Smic augmente de son côté de 1,5%, se fixant à un taux brut horaire de 10,03 euros (environ 8 euros nets), soit un taux brut mensuel de 1521,22 euros (1 204 euros nets). L’avenant n° 42 du 31 mai 2018 relatif aux rémunérations minimales dans la coiffure et à la prime d’ancienneté a été étendu à la profession après sa publication au Journal Officiel au 23 décembre, pour une entrée en application dès le 1er janvier 2019. Il annule et remplace l’avenant n° 40 du 21 mars 2017 relatif aux rémunérations minimales et à la prime d’ancienneté à la convention collective nationale (CCN) de la coiffure et des activités connexes du 10 juillet 2006. Tous les salaires en suivant ce lien.

À LIRE AUSSI

Proximeo : un nouveau dispositif pour les artisans

Proximeo est un dispositif paritaire mis en place par la CFDT, la CFE-CGC, la CFTC et la CGT-FO ainsi que l'U2P à l'attention des salariés et chefs d'entreprise de l'artisanat, pour les TPE de moins de 50 salariés. Après une inscription gratuite il permet, via une plateforme internet et une application mobile, de bénéficier d’offres avantageuses négociées collectivement

Taxe rose dans la coiffure : le retour !

La coiffure est devenue la victime médiatique préférée des dénonciateurs de la « taxe rose ». C’est-à-dire le fait (avéré dans de nombreux cas) de faire payer les femmes plus cher que les hommes un même produit ou service. Une nouvelle pétition attaque injustement la coiffure, qui maltraiterait les femmes...