L’U2P demande une aide pour les coiffeurs des quartiers d’affaire

29/12/2021 Profession/réglementation
Profession/réglementation  L’U2P demande une aide pour les coiffeurs des quartiers d’affaire

Le projet de loi rendant cette fois-ci obligatoire le télétravail obligatoire lorsqu’il est possible pourrait être voté à la mi-janvier ce qui est très curieux pour une « loi provisoire » (de plus !) censée s’arrêter vers le 24 janvier… Les services des quartiers d’affaire, déjà lourdement impactés pourrait, si cette mesure s’installe durablement, être plus encore touchés ce qui a fait déclarer à Dominique Métayer président de l’U2P : « Si le télétravail perdure, cela aura des conséquences dans les quartiers d’affaire pour les restaurants mais aussi les boulangeries, les charcuteries ou encore les coiffeurs et les pressings. Il faudra trouver des mesures d’accompagnement. » Le syndicat réclame ainsi pour ces activités une mise en place de chômage partiel et un accompagnement de l’Etat dès que le chiffre d’affaires est en baisse de 20 à 25%. A suivre…

Photo:Wikipedia

À LIRE AUSSI

Crédit d'impôt formation

Les dirigeants d’entreprise qui souhaitent acquérir de nouvelles compétences ou se perfectionner bénéficient d'un avantage fiscal jusqu'au 31 décembre 2022. Celui-ci prend la forme d’un crédit d’impôt sur leurs dépenses de formation nous rappelle Cerfrance