Levée de fonds de 6 millions pour Universal Beauty Group

13/12/2021 Produits/marchés
Produits/marchés   Levée de fonds de 6 millions pour Universal Beauty Group

Surtout connu pour la marque Végétalement Provence, Universal Beauty Groupe attire de nouveaux investisseurs pour 6 millions d’euros avec le soutien de Connect Pro, un fonds dirigé par Franck Paoli basé à Marseille qui amène notamment private equity BNP Paribas Développement, Etoile Capital et Région Sud. Les fondateurs, Vincent Faraco et Jean-Marc Delabre, resteront les actionnaires de référence et continueront à diriger le groupe. Le développement fort de la société sur le marché de la naturalité permet de viser une croissance annuelle de 6-9 % pour la période 2021-2027. La précédente ouverture de capitale auprès du fonds d’investissement Audacia en 2017, a permis de doubler le nombre de références et d’ouvrir 3 salons concept en propre sous la marque Végétalement Provence, aux côtés d’une vingtaine de salons concept indépendants sous enseigne, dont la plus récente ouverture est celle à Lyon en octobre. En 2020 Universal Beauty Group a distribué 170 000 produits de beauté et prévoit en 2021 un chiffre d’affaires de quatre millions d’euros, avec une marge d’environ 20%. Avec 500 dépositaires en plus de son e-shop, le groupe réalise 70 % des ventes en France métropolitaine, 15 % à la Réunion et 15 % à l’international. L’académie, centre agréé de formation et le centre logistique sont installés à Saint-Rémy-de-Provence depuis 2014. L’arrivée de nouveaux investisseurs devrait permettre de réaliser son projet d’ouverture d’un concept store à Paris au printemps 2022, point d’accélération du développement international. L’engagement de ses clients historiques permet à Végétalement Provence de réaliser un taux de revente de 20%, le groupe comptant 275 références de produits dans le capillaire ou d’autres créneaux de l’esthétique.

À LIRE AUSSI

Clean Beauty, bluff ou engagement ?

Impossible d’y couper ! À tous les niveaux, de la vente de tee-shirts à celle de cosmétiques, les consommateurs veulent de la beauté responsable, tant pour l’environnement que pour le social. Le moindre faux pas des marques est payé cash.
05/01/2022 Produits/marchés

Les shampooings, c’est du solide !

À l’heure de la prise de conscience écologique liée à l’impact de nos déchets, notamment plastiques, un mouvement prend de l’ampleur depuis deux ans : le développement des shampooings solides. Sont-ils adaptés aux salons ? Pas évident, mais on les y retrouve de plus en plus.
27/10/2021 Produits/marchés

Fort rebond d’activité des TPE

Rattrapage ou reprise durable ? Toujours est-il que la FCGA (fédération des centres de gestion agréés) et l’Insee notent un fort rebond de l’activité au deuxième trimestre 2021. En tête des progressions: l’équipement de la maison (+39,4%) et la beauté-esthétique (+35,7%).
22/10/2021 Produits/marchés