Les confinements entraînent un espacement des douches

26/04/2021 Produits/marchés
Produits/marchés   Les confinements entraînent un espacement des douches

Une étude réalisée par l’Ifop pour Unbottled, fabriquant de cosmétiques solides sans plastique, fait ressortir les changements des habitudes des Français en termes d’hygiène après trois confinements ! Moins de douches déjà, 63% se lavant quotidiennement, une chute de plus de 10 points sur le nettoyage complet, mais moins prononcée dans le lavage des cheveux. Sans surprise une majorité de femme se lavent les cheveux entre 1 et 3 fois par semaine contre 2 à 7 fois pour les hommes. La proportion des femmes se lavant les cheveux une fois par semaine, ou moins souvent, est passée de 30% à 37% en un an. La réduction des lavages de cheveux a trois raisons principales : améliorer la qualité du cheveu et du cuir chevelu, avoir les cheveux qui graissent moins, enfin limiter l’exposition chimique du cuir chevelu. Plus surprenant 32% veulent éviter les produits testés sur des animaux alors que depuis 2004 ces tests sont interdits en Europe pour les cosmétiques! Parmi les différences notable de perception de la « beauté capillaire» selon les sexes, il est intéressant de noter que si seules 13% des femmes estiment qu’avoir les cheveux courts retire de la féminité, les hommes sont 31% à le penser… Les femmes sont plus regardantes sur l’hygiène capillaire de leurs partenaires que les hommes mais sont peu séduites par les cheveux longs pour 39% d’entres-elles et pas plus… par les roux pour 36%, alors que les hommes ne sont que 17% à ne pas apprécier les rousses ! Concernant les shampooings solides, 21% en ont déjà achetés et 25% se montrent intéressés. L'étude complète: https://unbottled.co/blogs/journal/enquete-sur-l-impact-des-confinements-sur-l-hygiene-et-les-pratiques-capillaires-des-francais-es
Photo : istock

À LIRE AUSSI

My.lab L’individualisation des produits pour tous

My.lab est désormais opérationnel et en ligne. Son principe, proposer en trois clics une gamme de produits revente sur mesure à tous les coiffeurs avec un panier de base à commander très faible. Si l’entreprise a sa propre dynamique, l’équipe à la manœuvre derrière est déjà connue
29/04/2021 Produits/marchés

Chahutés, les cosmétiques français résistent

Face aux changements dans les marchés exports, l’industrie cosmétique française enregistre un recul de 11,8% de ses exportations en 2020 note la Febea (Fédération des entreprises de la beauté), soit un total de 15,7 milliards d’euros. Notre premier marché est désormais la Chine.
12/02/2021 Produits/marchés