Eco beauty score pour les cosmétiques ?

09/11/2021 Développement durable
Développement durable Eco beauty score pour les cosmétiques ?

Plusieurs grands groupes cosmétiques dont L’Oréal, LVMH, Henkel et Unilever réfléchissent à la mise en place d’un « éco beauty score », ouvert à tous, et surtout très dans l’air du temps ! Le but serait de noter l’impact environnemental des produits et surtout de mettre un peu d’ordre dans les méthodologies souvent différentes de chacun pour s’accorder sur des critères et une grille de lecture communs pour satisfaire les demandes des clients, un peu perdus face aux prétentions de chacun… L’intention est bonne mais nul doute qu’elle ne fera pas l’unanimité, surtout auprès d’entreprises engagées depuis bien plus longtemps dans ces démarches ! Formulation, packaging, transport, recyclage, tout le cycle de vie du produit sera évalué, ce que le législateur a prévu d’imposer à toutes les entreprises. Ces grands groupes prennent ainsi les devants dans une approche volontaire et positive opérationnelle fin 2022.

À LIRE AUSSI

Couleurs Gaïa s'engage dans le vrac

Le vrac est désormais central dans la stratégie de Couleurs Gaïa. C’est tout un système qui a été pensé avec ses contenants adaptés, la mise en place en salon au quotidien, une offre client large et les développements futurs avec un cadre juridique pensé pour protéger le coiffeur.

Wella au naturel avec WeDo

Conscient des demandes du marché et de l’envie des coiffeurs comme des consommateurs de consommer vegan et naturel, Wella lance WeDo, une marque de soins capillaire naturelle qui s’engage en faveur de la planète, au travers de deux gammes de soin courtes

Arizona Muse ambassadrice Aveda

Arizona Muse La mannequin et activiste pour le climat devient la première porte parole développement durable pour Aveda. Elle a été l’égérie de quelques-unes des campagnes les plus populaires de ces dernières années.