UNE MOUSTACHE SINON RIEN !

12/10/2012 Culture/ mode
Culture/ mode  UNE MOUSTACHE SINON RIEN ! Après octobre rose, novembre moustachu ? Si le mouvement "Movember" a toutes les apparences d'une bonne blague, c'est en fait quelque chose de très sérieux, qui allie engagement et tendance. "Mo" pour "moustache", en anglais courant, et "Movember", pour le jeu de mots avec "november" (novembre), la formule évoque une initiative née en Australie, en 2003. Au départ, il s'agit juste d'une bande de copains qui décident de relancer la mode de la moustache, à la fois pour le style et par goût du challenge. Et puis, succès oblige, ce qui a commencé comme un jeu se transforme en action collective. L'objectif devient : "se faire pousser la moustache pour sauver des vies", en l'occurrence en récoltant des dons, pendant tout le mois de novembre, pour la prévention et la recherche contre le cancer de la prostate. Après le cancer du sein, dont les actions de sensibilisation se concentrent au mois d'octobre, le cancer de la prostate, en novembre... Pas très sexy, ni joyeux ? ça dépend ! Car de nombreuses célébrités internationales soutiennent le mouvement, comme le bassiste Chris Wolstenholme du groupe Muse, la chanteuse Kylie Minogue ou, en France, le sportif Mikkel Hansen (club de handball du PSG), qui a soutenu Movember l'an dernier. Eh oui, car les femmes aussi peuvent être solidaires -sans avoir pour autant besoin de se laisser pousser la moustache... "Mo Bros" ("frères de moustaches") et "Mo Sistas" ("soeurs de moustaches") unis dans une même cause ? Pour les hommes, en tout cas, la démarche se doit d'être active. Pour "s'engager", il suffit de s'inscrire pendant tout le mois d'octobre sur www.movember.com, puis de se raser le 1er novembre, le jour du grand « shaving day », et enfin de laisser pousser et d'entretenir sa moustache durant les 30 jours du mois de novembre tout en collectant des fonds sur movember.com. Un mouvement qui joue la solidarité avec style, et converge avec la tendance. Laquelle, cela n'aura échappé à personne, est aux hommes virils, barbus et/ou moustachus, dans un mélange de décontraction bourrue et de sophistication bobo. A vos blaireaux !

À LIRE AUSSI

Les boucles de Michelle Obama

Michelle Obama, l’ancienne première dame des Etats Unis a fait sensation lors de la tournée de promotion de son livre « Devenir » en juillet. Ses boucles afro ne sont pas passées inaperçues provoquant un énorme buzz.
16/08/2019 Culture/ mode