Mary Quant : une expo majeure à Londres

24/06/2019 Culture/ mode
Culture/ mode  Mary Quant : une expo majeure à Londres

Créatrice phare du Swinging London des années 60, pionnière du prêt-à-porter, la styliste britannique Mary Quant fait l’objet d’une rétrospective inédite au Victoria & Albert Museum à Londres, jusqu’au 8 mars 2020. Celle qui a popularisé la mini-jupe (dont la créatrice anglaise et le couturier français André Courrèges se disputent la maternité/paternité) a en effet contribué à la démocratisation de la mode en utilisant les moyens de production de masse, et en lançant dans les années 60 une gamme de vêtements abordables autour de ses robes tabliers. Elle a marqué son époque en s'appropriant les lignes de la mode masculine, en proposant des lignes androgynes, des vêtements confortables qui «libèrent physiquement» des femmes qui travaillent de plus en plus. Elle a aussi ouvert sa première boutique, Bazaar, en 1955 dans le quartier branché de Chelsea, à Londres, laquelle devient bientôt le point de ralliement des jeunes et des artistes. L’exposition du Victoria & Albert Museum présente une centaine de pièces, vêtements et accessoires créés de 1955 à 1975 par Mary Quant, et quelques affiches publicitaires pour ses produits cosmétiques. Culte et indispensable !

Photo : Mary Quant en 1965 © Getty Images

À LIRE AUSSI

Brèves de coiffeur, le retour

Après un premier livre l’an dernier sur les perles entendues en salons Sacha, 45 années de pratique professionnelle, récidive aux éditions les 3 colonnes. Un seul livre n’aura pas suffi à tout rapporter, voici un second recueil sans filtre d'anecdotes livrées telles qu’elles, drôles ou saugrenue,
30/12/2020 Culture/ mode

Coiffeur-coiffeur ! Le grand écart

Tout au long de ses 80 pages ce livre manifeste revient sur l’expérience d’une coiffeuse, sa vision et surtout les étapes clés d’une prestation de coiffure. Une sorte de plaidoyer pour l’excellence de l’artisanat écrit par Malika Hind
28/12/2020 Culture/ mode

Amandine Petit devient Miss France

C’est dans la nuit du 19 au 20 décembre qu’a été sacrée Miss France 2021. Amandine Petit, Miss Normandie, devient ainsi la miss du centenaire du concours de beauté « La plus belle femme de France » (rebaptisé Miss France en 1927). Une émission au Puy du Fou, sans public, mais avec des coiffeurs de Saint Algue
21/12/2020 Culture/ mode