NOS EXPERTS

Eric Ghirlanda

Eric Ghirlanda

De formation comptable, et après un parcours long et varié depuis 30ans au sein du Cegeco-AGC, Eric Ghirlanda assume la Direction Technique Nationale. Forte de 4 personnes, elle vient en appui permanent de nos antennes dans l'exécution et l'enrichissement de nos missions auprès de nos adhérents. La vision de son métier : placer en permanence le coiffeur à la convergence des compétences internes et externes, afin qu'il bénéficie de la valeur ajoutée dont a besoin son entreprise.
Créé sous forme associative en 1976 par et pour l’artisan coiffeur, dirigé par des coiffeurs, la raison d’être du CEGECO (Centre de Gestion de la Coiffure) est de permettre la mise en commun la plus efficace possible des moyens et services utiles et nécessaires à la bonne gestion de votre entreprise de coiffure. Le CEGECO est devenu en 35 ans un interlocuteur incontournable, un référent, en terme de connaissance, d’expérience et de savoir-faire  sur le segment coiffure.

La Rédaction de L'Eclaireur www.leclaireur-coiffeurs.com

La Rédaction de L'Eclaireur www.leclaireur-coiffeurs.com

L' équipe de la rédaction de L' ECLAIREUR composée de  Eve Laborderie, Brice Thiron et  Catherine Sajno, et tous nos journalistes  ou contributeurs plus occasionnels ont  réuni les archives de L'ECLAIREUR, ainsi que les principaux textes officiels et réglementaires pour vous vous apporter des réponses aux questions classiques que vous vous posez dans le cadre de la gestion et le développement de votre salon. Vous bénéficiez ainsi de plus de 45 ans d' expérience de la coiffure cumulées par nos équipes,  lesquelles ont interviewé  les plus grands professionnels  dans tous les métiers.

POSER VOS QUESTIONS POSER VOS QUESTIONS POSER VOS QUESTIONS
17 mai 2016

Bonjours je voudrais avoir dès précisions par apport au salaire je touche 1200€ net et mon salaire peut monter jusqu'à 1400€ avec 10% sur les vente et prime si dépassement du chiffre d'affaire , sachant que l'on me communique jamais mon chiffre d'affaire à la fin du mois
alors que sa fait 11 ans que je travail dans la même boîte et sachant que jai 5 année d'étude ( diplôme CAP mention complémentaire et un BP professionnel ) jai 3/4 d'heure pour manger mais si on a du monde on me les donne même pas on me dit que ds le commerce on mange quand on peut est il normale
Mon salaire est tel correcte où je me fait exploiter ?

#sans reponse#

Bonjour

En réponse à votre interrogation concernant la rémunération variable, sachez que les partenaires sociaux de la Coiffure ont instauré au travers de l’avenant n° 13 une rémunération variable individuelle qui vient compléter la rémunération fixe du salarié (à minima sur les minimums conventionnels).

Ce que précise cet avenant n° 13 (extrait) :

L'employeur fixera à chaque salarié un objectif mensuel minimum à atteindre. Cet objectif mensuel minimum est calculé de la manière suivante : salaire de base conventionnel ou contractuel, calculé sur l'horaire collectif en pratique dans le salon ou l'établissement, majoré des heures supplémentaires si elles existent, multiplié par un coefficient 3,4.

 

Définition de la rémunération variable :

Lorsque le chiffre mensuel Hors Taxes généré par le salarié est supérieur à cet objectif le salarié percevra une part de rémunération variable selon un pourcentage fixé par le chef d'entreprise de la différence entre les deux montants, ledit pourcentage ne pouvant être inférieur à 10%. Est entendu par chiffre d'affaires HT le montant des prestations individuelles réalisées par le salarié.

 

Quand elle existe, la part de rémunération variable ainsi déterminée sera versée au salarié chaque mois avec son salaire fixe habituel et fera l'objet d'une ligne distincte sur le bulletin de salaire.

Par d'ailleurs, il est précisé que l'objectif minimum à atteindre ainsi que le pourcentage défini par l'entreprise doivent être fixés de manière individuelle et personnelle dans le contrat de travail qui en fixera les modalités d'application et éventuellement de révision du pourcentage sachant que ce dernier ne peut être inférieur au taux fixé ci-avant. Pour les contrats existants ces dispositions feront l'objet d'un avenant au contrat de travail.

 

Dans un souci de transparence et clarté, il est souhaitable que le chef d’entreprise informe mensuellement les collaborateurs, soit sur le bulletin de paie ou soit sur une annexe au bulletin de paie les renseignements suivants :

 

Du chiffre d’affaires hors taxes mensuel que le Salarié a personnellement réalisé sur les prestations de service pour le mois,
Et le montant de la prime d’intéressement obtenu.
En ce qui concerne, votre rémunération fixe de base, il convient de se référer à l’avenant n° 23 de la convention collective qui détermine à partir de 4 critères votre classification (niveau et échelon) et donc la rémunération de base fixe qui vous est applicable.

Ces 4 critères sont les suivants : « qualification obtenue, compétences déployées au sein du salon, tâches confiées et exercées, autonomie et responsabilité qui cous sont confiées ».

Pour ce qui est de votre pause méridienne (déjeuner), celle-ci ne peut légalement et conventionnellement être inférieure à 30 minutes par jour, à prendre entre 11h au plus tôt et 15h au plus tard. Pendant cette pause, vous ne devez pas être au service de votre employeur et vous pouvez vaquer librement à vos occupations personnelles.