NOS EXPERTS

La Rédaction de L'Eclaireur www.leclaireur-coiffeurs.com

La Rédaction de L'Eclaireur www.leclaireur-coiffeurs.com

L' équipe de la rédaction de L' ECLAIREUR composée de  Eve Laborderie, Brice Thiron et  Catherine Sajno, et tous nos journalistes  ou contributeurs plus occasionnels ont  réuni les archives de L'ECLAIREUR, ainsi que les principaux textes officiels et réglementaires pour vous vous apporter des réponses aux questions classiques que vous vous posez dans le cadre de la gestion et le développement de votre salon. Vous bénéficiez ainsi de plus de 45 ans d' expérience de la coiffure cumulées par nos équipes,  lesquelles ont interviewé  les plus grands professionnels  dans tous les métiers.

POSER VOS QUESTIONS POSER VOS QUESTIONS POSER VOS QUESTIONS
12 janvier 2021

Bonjour, j’ai une question dont je ne trouve pas la réponse exacte
Voilà je suis coiffeur barbier depuis quelques années j’ai créé une entreprise de coiffure (BARBERSHOP) et je vais embaucher un coiffeur qui détient le BP , ma question c’est ; c'est obligé de mettre ce salarié a temps plein car les colorations on l’a fait rarement !
Et ma deuxième question qui est importante : si jamais ce salarié démissionne ou il est en congé maladie je ne pas fermé le local du coup j’ai combien de temps pour trouvé un autre salarié ?

Cordialement

Bonjour, 


L’obligation de BP est permanente, il n’y a pas de délais pour trouver un autres BP (après l’administration peut être plus tolérante... ou pas!). Le même problème existe lors des congés ce qui pose le problème des petits salons, il faudrait presque avoir deux BP pour être sûr d’être dans les règles, il est arrivé que des salons soient contrôlé pendant les vacances du BP et rappelé à l’ordre.

Il y a bien eu une source de doute et de confusion car l'article 2 du décret 97-558 du 29 mai 1997 prévoyait que : "Par
dérogation à l'article 1er, dans les communes de moins de 2 000
habitants, les coiffeurs pour hommes n'exerçant la profession de
coiffeur que comme accessoire ou en complément à une autre profession
sont dispensés de la détention des diplômes et titres mentionnés au I de
cet article.".

Toutefois, cet article a été abrogé par l'article 16 du décret n°2017-767 du 4 mai 2017. Donc, au plan juridique, les choses sont claires , y compris pour les barbers et y compris pour les sans coloration.