NOS EXPERTS

La Rédaction de L'Eclaireur www.leclaireur-coiffeurs.com

La Rédaction de L'Eclaireur www.leclaireur-coiffeurs.com

L' équipe de la rédaction de L' ECLAIREUR composée de  Eve Laborderie, Brice Thiron et  Catherine Sajno, et tous nos journalistes  ou contributeurs plus occasionnels ont  réuni les archives de L'ECLAIREUR, ainsi que les principaux textes officiels et réglementaires pour vous vous apporter des réponses aux questions classiques que vous vous posez dans le cadre de la gestion et le développement de votre salon. Vous bénéficiez ainsi de plus de 45 ans d' expérience de la coiffure cumulées par nos équipes,  lesquelles ont interviewé  les plus grands professionnels  dans tous les métiers.

POSER VOS QUESTIONS POSER VOS QUESTIONS POSER VOS QUESTIONS
01 novembre 2012

entreprise aide creation bilan ouverture

Bonjour.
Je suis coiffeur et j'aimerais ouvrir mon propre salon. Pouvez-vous me dire si il y a des aides financières pour les nouvelles entreprises sachant que j'ai 23 ans ?
Et je voudrais également savoir combien il me faudrait d'apport pour démarrer sachant que je souhaiterais louer un bail.
Merci !

Merci pour votre aide.

Bonjour.

Il existe un certain nombre d'aides publiques à la création d'entreprise. Ces dispositifs, mis en place à l'initiative de l'Etat ou des collectivités locales, peuvent prendre différentes formes :

  • aides financières directes,
  • allègements fiscaux,
  • exonérations de charges sociales,
  • aide au conseil,
  • mise à disposition de locaux
  • ...

Mais ces aides ne seront pas nécessairement accessibles à votre projet :

  • elles peuvent être réservées à des secteurs d'activité particuliers,
  • elles peuvent dépendre du lieu d'implantation de votre entreprise,
  • elle peuvent être liées à votre statut actuel (demandeur d'emploi, salarié...) ou futur (organisation juridique de votre entreprise),
  • elle peuvent imposer la réalisation d'investissements conséquents, des recrutements...

Bref, ces aides constituent des opportunités... qu'il ne faut rechercher par principe mais de façon éclairée.

Pour être concrêt, la réponse à vous apporter n'est pas simple et dépend de votre situation précise, à commencer par votre localisation géographique d'exercice, car de nombreux dispositifs d'aides à la création d'entreprise et/ou aux financements sont animées et gérées par les Conseils Régionaux, Généraux, voire municipaux. Ils nécessitent de plus le plus souvent le dépôt de dossiers de sollicitation assez complets et documentés, afin de convaincre l'organisme chargé de la délivrance de ces aides du sérieux des chances de réussite de votre projet.

Et il ne faut surtout pas voir ceci comme des contraintes administratives imposées avant même un démarrage d'activité, car l'établissement d'un véritable prévisionnel de début d'activité par un professionnel du chiffre est l'étape indispensable vers la sécurisation financière et économique de votre projet. L'idée est de vous permettre de vous concentrer sur la réussite commerciale et technique de votre début d'activté, qui sont les véritables enjeux entre vos mains.

La question de l'apport initial à prévoir est, elle, impossible à déterminer sans en savoir plus sur votre projet, en particulier sur le dimensionnement économique envisagé, les investissements matériels nécessaires, et les possibilités d'emprunt bancaire qui vous sont offertes. C'est là encore l'objet même d'un dossier prévisionnel de début d'activité.


Je vous suggère donc de vous rapprocher de notre antenne la plus proche, car rentrer ici dans le détail de votre dossier serait nécessairement réducteur et nous passerions à côté d'opportunités pour vous. Il importe également, selon la zone ciblée, de déterminer si la création ex nihilo est préférable à la reprise d'un fonds existant. Parfois, l'étroitesse du marché de l'immobilier commande, par exemple. Parfois, une opportunité se fait jour qui peut vous faire changer d'avis sur le montage de votre projet. Parfois...

Là encore, l'idée est donc de frotter votre projet au regard expérimenté d'un professionnel connaissant bien votre activité, afin de le peaufiner au mieux, avant que de le frotter aux réalités de votre marché local de la coiffure, en évitant donc les écueils majeurs, et en maximisant vos chances de saisir les opportunités existantes.

Espérant avoir répondu à votre attente,

Pour le Cegeco-AGC,

Eric Gratas.