NOS EXPERTS

La Rédaction de L'Eclaireur www.leclaireur-coiffeurs.com

La Rédaction de L'Eclaireur www.leclaireur-coiffeurs.com

L' équipe de la rédaction de L' ECLAIREUR composée de  Eve Laborderie, Brice Thiron et  Catherine Sajno, et tous nos journalistes  ou contributeurs plus occasionnels ont  réuni les archives de L'ECLAIREUR, ainsi que les principaux textes officiels et réglementaires pour vous vous apporter des réponses aux questions classiques que vous vous posez dans le cadre de la gestion et le développement de votre salon. Vous bénéficiez ainsi de plus de 45 ans d' expérience de la coiffure cumulées par nos équipes,  lesquelles ont interviewé  les plus grands professionnels  dans tous les métiers.

POSER VOS QUESTIONS POSER VOS QUESTIONS POSER VOS QUESTIONS
31 mars 2014

juridique condition maquillage salon de coiffure

Bonjour

J'ai eu un contrôle du service de la repression des fraudes.
L'inspecteur me demande de justifier qu'un salon de coiffure est en droit de proposer des prestations de maquillages.
Qu'en est-il de la règlementation en vigueur ? Faut-il justifier d'une formation pour avoir le droit d'effectuer des prestations maquilllage dans un salon de coiffure.

Merci de votre réponse
Cordialement
Céline

Bonjour,

En l' état actuel de la réglementation, l' exercice de la profession de maquilleur beauté à proprement parler ne réclame pas de diplôme d' Etat. Vous êtes donc en droit d' héberger et proposer des prestations de maquillage ( maquillage beauté seulement...) sans que votre salariée soit diplômée. Pour des raisons d' assurance notamment, il nous semble dans ce cas préférable de déclarer cette activité complémentaire au répertoire des métiers, et à votre assureur, et aussi de préférer par prudence une esthéticienne diplômée..

En revanche, si les prestations proposées débordent même légèrement du cadre du maquillage-beauté strict ( exemples: nettoyage de peau, gommage, masque, massages esthétiques, épilation, manucure etc..ou tout soin réclamant du matériel..) le diplôme de CAP esthétique-cosmétique au minimum sera exigé, ou alternativement, au minimum 3 ans d' expérience prouvée dans la profession.