NOS EXPERTS

La Rédaction de L'Eclaireur www.leclaireur-coiffeurs.com

La Rédaction de L'Eclaireur www.leclaireur-coiffeurs.com

L' équipe de la rédaction de L' ECLAIREUR composée de  Eve Laborderie, Brice Thiron et  Catherine Sajno, et tous nos journalistes  ou contributeurs plus occasionnels ont  réuni les archives de L'ECLAIREUR, ainsi que les principaux textes officiels et réglementaires pour vous vous apporter des réponses aux questions classiques que vous vous posez dans le cadre de la gestion et le développement de votre salon. Vous bénéficiez ainsi de plus de 45 ans d' expérience de la coiffure cumulées par nos équipes,  lesquelles ont interviewé  les plus grands professionnels  dans tous les métiers.

POSER VOS QUESTIONS POSER VOS QUESTIONS POSER VOS QUESTIONS
07 février 2018

La quasi-totalité de mes employés ont déserté le salon, pendant deux jours ,
pour certains ,en raison de la chute de neige et des difficultés occasionnés au niveau des transports (nous sommes en région parisienne) . Mais ces absences sont-elle être justifiées au plan juridique. Comment puis je les considérer ? Quelles conséquences sur les salaires ?

L'absence ou le retard du salarié en cas d'intempéries (tempêtes, fortes chutes de neige etc ...) n'est pas une faute s'il lui est impossible de se rendre au travail. Si ces conditions sont réunies, pas de sanction en cas de retard ou d'absence, par exemple si les routes sont impraticables et les transports en commun bloqués.

Il y a toutefois une condition à respecter : prévenir son employeur. En cas d’absence ou de retard, le salarié doit informer son employeur, c’est une obligation. Une absence injustifiée expose à des sanctions disciplinaires et à une retenue sur salaire. Il est donc préférable pour vos employées de rassembler les éléments qui prouvent l’existence d’un état de force majeure. Par exemple, un selfie avec sa voiture bloquée par des congères, des coupures de presse etc Si vous mettez en doute la légitimité de l’absence, ces preuves accumulées peuvent être versées au dossier.