NOS EXPERTS

La Rédaction de L'Eclaireur www.leclaireur-coiffeurs.com

La Rédaction de L'Eclaireur www.leclaireur-coiffeurs.com

L' équipe de la rédaction de L' ECLAIREUR composée de  Brice Thiron, Florence Baumann assisté de l' éditeur Christian GUY ainsi que d' autres contributeurs plus occasionnels ont  réuni les archives de L'ECLAIREUR,  Vous bénéficiez ainsi de plus de 75 ans d' expérience de la coiffure cumulées par nos équipes,  lesquelles ont interviewé  les plus grands professionnels  dans tous les métiers.

POSER VOS QUESTIONS POSER VOS QUESTIONS POSER VOS QUESTIONS
22 juillet 2011

Bonjour.
Je suis salariée depuis le 2005 actuellement, je suis en congé parental depuis 1 an et demi. Mon mari est muté dans l'Est le 1 septembre 2011.
Je vous contacte pour connaitre les modalités de rupture de mon contrat ainsi que les droits inhérents à cette procédure.
- Ai-je droit au chômage ?
- Dois-je remplir un dossier au préalable (suivi d'époux) ?
- A qui je dois je m'adresser ?
Pour information j'ai contacté Pôle Emploi qui n'a pas été en mesure de me répondre. D'avance merci.

Bonjour,

En réponse à votre question.

1- Démission de son poste de travail :

Vous devez démissionner de votre poste de travail en respectant les procédures et formes en vigueur  (courrier recommandée AR et motivation de la démission : suivre son conjoint) afin de vous libérer de vos obligations contractuelles envers votre employeur.

Votre employeur établira votre dernière paie et vous remettra l’ensemble des documents de fin de contrat (attestation pôle emploi, certificat de travail, reçu pour solde de tout compte, information sur la portabilité de la prévoyance et sur le Dif).

IMPORTANT : La remise de l'attestation « Assédic – Pôle Emploi » est obligatoire même en cas de démission causée par la mutation géographique du conjoint.  Cette attestation devra mentionner votre dernière période travaillée avant votre congé parental (12 derniers mois travaillés). Cette attestation doit être remplie avec attention par votre employeur et confirmer le caractère légitime de la démission, notamment pour suivre son conjoint.

2- Vos droits aux indemnités de Chômage
L’allocation d’aide au retour à l’emploi (ARE) ne peut être versée qu’aux salariés qui se trouvent involontairement privés d’emploi.

La démission d’un salarié pour suivre son conjoint (ou son concubin si le concubinage précède la rupture du contrat) est  considérée comme légitime au regard des critères prévus par le régime d’assurance chômage et permet ainsi de bénéficier des indemnisations au titre de l’aide au retour à l’emploi.

Les conditions : Cela vaut lorsque le conjoint change de résidence pour exercer un nouvel emploi par suite d’une mutation, d’un changement d’employeur décidé par l’intéressé, de l’entrée dans une entreprise après une période de chômage ou lorsque le conjoint crée ou reprend une entreprise.

Montant : Le montant de l’ARE et la durée d’indemnisation dépendent  de plusieurs conditions. Il revient à Pôle Emploi de vous calculer cela en fonction de votre situation personnelle.
Démarches : Pour s’ouvrir des droits aux allocations, vous devez :
• vous inscrire au site Pôle emploi de votre nouveau domicile,
• remplir le dossier unique d’inscription et de demande d’allocations,
• joindre toutes les attestations d’employeurs qui correspondent à l’activité effectuée afin que l’intégralité des périodes de travail soit prise en compte pour l’ouverture des droits.
Florian Beaudouin
cegeco-agc.fr