Bruno Gaumetou, un sourire nous quitte

13/12/2018 Formation/écoles
Formation/écoles Bruno Gaumetou, un sourire nous quitte

Nous avons appris avec une grande tristesse la disparition de Bruno Gaumetou, le créateur du logiciel d’apprentissage de coupe 3D Hairteach. Le personnage, après une longue carrière dans l’animation (Walt Disney, Titeuf, Astérix etc.) avait fait irruption dans la coiffure il y a 6 ans envahissant immédiatement les cœurs et les esprits de tous ceux qu’il croisait grâce à sa créativité, sa vision extérieure et innovante mais surtout un optimisme et une bonne humeur à toute épreuve. Ce rescapé du cancer à 23 ans avait fait part de son expérience de survivant au travers d’un livre « Ce que la mort m’a donné ». Et même si la maladie s’est régulièrement rappelée à lui, il débordait d’une énergie communicative et irradiait d’un bonheur que rien ne semblait pouvoir altérer. Après avoir une fois encore parlé avec notre équipe d’avenir et de développement pour lui et son logiciel il nous a quittés définitivement à 59 ans. Son équipe et sa famille n’arrêtent pas pour autant AGT Digital, l’éditeur d’Hairteach, auquel il avait consacré tant d’efforts et de passion, remportant de nombreux prix. L’absence de son sourire se fera par contre durement sentir auprès de tous ceux qu’il a côtoyés. L’équipe de l’Eclaireur s’associe à la douleur de ses proches et de sa famille. Au revoir Bruno tu vas nous manquer.

À LIRE AUSSI

Formation CAP en ligne Pigier

Pigier propose une formation CAP accélérée en un an grâce à des cours en ligne. Si l’approche a déjà été tentée, les expériences pérennes sont rares ! Cette rentrée 2018 a été celle du test pour Pigier qui s’est lancé dans l’aventure du e-learning associé à la formation présentielle
13/02/2019 Formation/écoles

Bienvenue dans la semaine de l’apprentissage des métiers

La première édition de la semaine de l’apprentissage dans l’artisanat se tient du 1er au 8 février 2019. Organisée par le réseau des Chambres de métiers et de l'artisanat (CMA), avec le soutien du ministère du Travail elle vise à appuyer ce message: la « première entreprise de France » forme 35% des apprentis avec de vraies perspectives de carrières.
31/01/2019 Formation/écoles