NOS EXPERTS

La Rédaction de L'Eclaireur www.leclaireur-coiffeurs.com

La Rédaction de L'Eclaireur www.leclaireur-coiffeurs.com

L' équipe de la rédaction de L' ECLAIREUR composée de  Eve Laborderie, Brice Thiron et  Catherine Sajno, et tous nos journalistes  ou contributeurs plus occasionnels ont  réuni les archives de L'ECLAIREUR, ainsi que les principaux textes officiels et réglementaires pour vous vous apporter des réponses aux questions classiques que vous vous posez dans le cadre de la gestion et le développement de votre salon. Vous bénéficiez ainsi de plus de 45 ans d' expérience de la coiffure cumulées par nos équipes,  lesquelles ont interviewé  les plus grands professionnels  dans tous les métiers.

POSER VOS QUESTIONS POSER VOS QUESTIONS POSER VOS QUESTIONS
21 novembre 2019

Bonjour,

Je souhaite mettre fin à la période d'essais de mon employé qui n'est pas vraiment apte à son poste. De plus il s'est mis 1 journée en arrêt de travail au bout de 3 semaines (Je n'ai pas encore reçu l'avis d'arrêt). Même si dans mon courrier je n'ai pas besoin de stipuler les raisons, oralement il me faudra le lui dire. Est-ce que je peux donner comme raison, en plus de son inaptitude au poste, son arrêt de travail? Cela ne risque t'il pas de se retourner contre moi si je lui reproche son arrêt?

Une période d'essai est bien faite pour juger de l'aptitude ou de l'inaptitude d'un salarié, donc en tirer les conséquence est bien dans votre rôle ; une absence pour maladie n'est pas en soit une faute, à condition d'être justifiée par un arrêt médical dans les 48h : si ce n'est pas le cas, bien sûr vous pouvez le mentionner dans les motifs de rupture, mais ce n'est pas l'arrêt en lui-même qui est fautif, mais la non justification sous un délai raisonnable.sans reponse#