NOS EXPERTS

La Rédaction de L'Eclaireur www.leclaireur-coiffeurs.com

La Rédaction de L'Eclaireur www.leclaireur-coiffeurs.com

L' équipe de la rédaction de L' ECLAIREUR composée de  Eve Laborderie, Brice Thiron et  Catherine Sajno, et tous nos journalistes  ou contributeurs plus occasionnels ont  réuni les archives de L'ECLAIREUR, ainsi que les principaux textes officiels et réglementaires pour vous vous apporter des réponses aux questions classiques que vous vous posez dans le cadre de la gestion et le développement de votre salon. Vous bénéficiez ainsi de plus de 45 ans d' expérience de la coiffure cumulées par nos équipes,  lesquelles ont interviewé  les plus grands professionnels  dans tous les métiers.

POSER VOS QUESTIONS POSER VOS QUESTIONS POSER VOS QUESTIONS
24 mai 2019

Le 1er mars j'ai embauché une coiffeuse en CDD à temps partiel qui prendra automatiquement fin le jour de la réalisation de l'objet pour lequel va être bientôt conclu, l'objet est le remplacement d'une personne en longue maladie.
-Est ce que je dois donner un préavis (combien de temps) ?
-Comment tenir compte des congés déjà pris et des sommes déjà versées ? Peut-on les récupérer sur son indemnité de précarité ? Y a t-il une solution ?
Je vous remercie.

Non, vous n'avez de « préavis » à donner, mais, bien sûr, vous devez, par courrier soit R AR soit en main propre, donner au salarié en CDD l'information sur le retour à telle date du salarié en longue maladie et donc la fin du contrat CDD selon le contrat de départ.
Si ce salarié a eu + de CP que « gagné », ce n'est pas de son fait que l'entreprise a été fermée et que vs n'avez pas fait appel à lui, donc pas de solution si ses CP sont inférieurs à son absence, navré mais vous n'y pouvez rien et surement pas la possibilité de déduire les CP de trop de l'indemnité de précarité.