NOS EXPERTS

La Rédaction de L'Eclaireur www.leclaireur-coiffeurs.com

La Rédaction de L'Eclaireur www.leclaireur-coiffeurs.com

L' équipe de la rédaction de L' ECLAIREUR composée de  Eve Laborderie, Brice Thiron et  Catherine Sajno, et tous nos journalistes  ou contributeurs plus occasionnels ont  réuni les archives de L'ECLAIREUR, ainsi que les principaux textes officiels et réglementaires pour vous vous apporter des réponses aux questions classiques que vous vous posez dans le cadre de la gestion et le développement de votre salon. Vous bénéficiez ainsi de plus de 45 ans d' expérience de la coiffure cumulées par nos équipes,  lesquelles ont interviewé  les plus grands professionnels  dans tous les métiers.

POSER VOS QUESTIONS POSER VOS QUESTIONS POSER VOS QUESTIONS
19 avril 2022

Bonjour,

Je cherchais à reprendre un salon dans une ville à coté de chez moi avec mon coiffeur qui collabore avec moi depuis des années
Cependant la crise est passée par là et j’envisage de réduire significativement mon apport dans le cadre de cette démarche .

Je me suis renseigné sur une procédures d’achat qui nécessite moins d’apport : Racheter une entreprise en liquidation. J’ai lu des témoignages mais des points divergent : Sur les contrats de travail et les dettes, selon certains on en est solidaire, selon d’autres on n’est pas redevable des dettes et la reprise est vierge de salariés.
Que faut il en penser ?

Dans le cadre d’une liquidation judiciaire la loi permet d’organiser la vente des actifs (mobilier, fonds de commerce, matériel…) soit de gré à gré soit par le biais d’une vente aux enchères, de manière globale ou par morceau. S’il y a plusieurs offres c’est le juge commissaire qui tranchera. L’objectif étant de rembourser au maximum les créanciers donc de favoriser le plus offrant (à la différence du rachat d’une entreprise à redressement pour laquelle le maintien de l’emploi sera favorisé). Il n’y a pas de règles en la matière : à vous de faire votre offre. Pour ce type d’acquisition faites-vous accompagner par un avocat spécialisé dans la reprise car il y a des points d’attention particuliers comme la priorité de réembauchage, et la clause de solidarité inversé dans le bail.