Un deuxième salon Didact à Saint-Sulpice

31/12/2018 Coiffeurs/franchises
Coiffeurs/franchises Un deuxième salon Didact à Saint-Sulpice

Le salon Didact, créé en 2011 dans un espace accolé à l’Eglise Saint-Eustache (Paris 1er), s’est fait connaître par une stratégie dynamique basée sur la création de comptoirs de services différenciants, ainsi que par son omniprésence sur le web. Le deuxième salon a ouvert en novembre au 1 rue Garancière (Paris 6ème), lui aussi à proximité d’une église… Saint-Sulpice cette fois ! Il se déploie dans un espace atypique, sur les 350 m² d’une ancienne teinturerie ayant officié depuis le XVIIIème siècle et spécialisée dans les fameux pantalons rouge garance de l’infanterie française au début de la Guerre 14-18. Le sol en béton brut garde quelques traces de cette activité sous l’éclairage d’une immense verrière. Le salon a été pensé dès l’origine pour minimiser l’impact environnemental (éclairage optimisé, économiseurs d’eau, coloration végétale…) Ce deuxième bébé a été lancé par Damien Roux lequel avait déjà repensé le premier salon, racheté à Stéphane Amaru, une façon d’apporter sa patte personnelle afin d’aller plus loin, y compris pour développer ses formations. Le salon de Saint-Sulpice a été inauguré avec un effectif d’une dizaine de collaborateurs, mais devrait rapidement passer à 20 coiffeurs, comme le premier. Deux lieux, deux identités proches mais avec de subtiles différences marketing qui seront appuyées par une stratégie web intégrant une community manager à plein temps !

Photo :©  D.R.

À LIRE AUSSI

La coiffure choquée par la disparition de Taj

C’est avec stupéfaction et énormément de tristesse que nous avons appris la disparition de Taj. Le coiffeur parisien, originaire de la Martinique, a œuvré pour faire reconnaître la coiffure afro, mais bien plus encore, pour la traiter comme une texture comme une autre, refusant de dissocier «les» coiffures pour parler simplement de «la» coiffure...

Alexandrom au cœur des Galeries Lafayette

Alexandrom s’installe durablement aux Galeries Lafayette Haussmann. Ce salon homme coiffeur-barbier, imaginé par la maison Alexandre de Paris, s’était discrètement installé en pop-up éphémère depuis cet hiver. Il reste et s’agrandit au 1er étage du magasin de l’Homme.

Décès de Patrick Alès

Nous venons d’apprendre la disparition d’un autre géant de notre métier, Patrick Alès, à l’âge de 88 ans. De Catherine Deneuve à Jackie Kennedy, Patrick Alès a coiffé les plus grandes personnalités, mais c’est surtout pour son rôle de pionnier dans la création de concepts dans les soins des cheveux par les plantes que le grand public le connaissait.